Mannequin de couture sur mesure en scotch

Mannequin en scotch sur mesure

Mannequin de couturière sur pied et réglable de La RedouteIl y a quelques mois, quand j’ai repris la couture et la confection de vêtements, j’ai ressenti le besoin d’acheter un mannequin de couture pour éviter de devoir faire les retouches sur moi (ras le bol de se déshabiller et se rhabiller je-ne-sais-combien-de-fois pendant chaque atelier couture!). Je le voulais également réglable parce que j’ai alors pensé que j’aurai peut-être l’occasion de coudre pour d’autres personnes que moi-même.

Après de longues recherches sur internet pour trouver le site qui proposait ce genre de mannequin au meilleur prix, j’ai fait l’acquisition du mannequin de couturière sur pied et réglable de La Redoute (taille 36-44), en super promo à ce moment-là.

Il n’est pas trop mal, on peut tout régler: le cou, la poitrine, la taille, les hanches et la hauteur. On peut faire les ourlets de jupes et de pantalons. Mais, malgré tous les réglages que je peux faire, je trouve qu’il ne correspond pas à ma morphologie. Je n’arrive même pas à lui enfiler certaines de mes robes, ses épaules sont trop larges!

C’est pourquoi j’ai eu envie de m’en faire un en tout point identique à mon corps, même et surtout en ce qui concerne les défauts…

J’ai posé la question à Google, qui m’a proposé ça:

.
Waouh, super! Et ça avait l’air facile en plus! 🙂
Amusée, j’en ai parlé à mon entourage…
Une amie m’a donné un pied de lampe cassée qu’elle voulait jeter (Merci Rachel!).
J’ai acheté le matériel nécessaire et j’ai demandé à mon fils et son papa de me scotcher. 🙂

Et quelques semaines plus tard, ça donnait ça !
(Prévoir 1 bonne heure pour la séance d’enrobage)

Mannequin en scotch vide

Matériel nécessaire pour la fabrication du mannequinJ’ai donc utilisé:
– 1 vieux T-shirt (parce que j’avais froid),
– 1 sac poubelle pour prolonger le T-shirt trop court au niveau des hanches (mais je pense que c’est mieux d’utiliser juste le sac poubelle),
– 2 rouleaux de scotch brun (1,20 € pièce en grande surface),
– du carton pour fermer le haut et le bas du mannequin,
– 1 tube d’évacuation en PVC de 40 mm de diamètre et de 2 m de long (2,25 € chez Bricoman),
– 1 raccord PVC en T (1,65 € chez Bricoman),
– 1 scie à métaux pour couper le tube PVC,
– 1 rouleau de papier à bulles de 10 x 1 m (5,70 € chez Bricoman), et quelques chutes récupérées par-ci par-là, pour remplir le mannequin.

Le cou bouché.
La confection du cou

J’ai enroulé un petit morceau de carton (pas trop épais) sur lui-même, que j’ai introduit dans l’encolure de mon double. Je l’ai bien ajusté à la largeur et j’ai bien fixé avec du scotch.
J’ai ensuite tracé le contour de ce nouveau cou sur un autre carton (plus épais) que j’ai découpé et collé pour boucher l’ouverture.
.
.
.

Les omoplates et la colonne vertébrale de mon mannequinLa fabrication du pied

J’ai coupé 2 petits morceaux dans le tube PVC.
Je les ai ensuite emboîtés dans le raccord.
J’ai raccordé l’ensemble au tube (que j’ai au préalable un peu raccourci, je ne mesure qu’1,60 m!), afin d’obtenir un grand T.
.
.

Le remplissage du mannequin

Pour moi, ça a été l’étape la plus longue et la plus fastidieuse.
Comme je suis un chouïa maniaque, j’ai recommencé plusieurs fois certaines parties du corps, parce que je voulais qu’elles soient bien fermes.
Cette étape m’a demandé au moins 3 heures… en regardant la télé [y’a des supers documentaires l’après-midi sur Art… oui, bon, bref]. Je suppose que sans télé, on peut être plus rapide :).

J’ai fait le choix du papier à bulles car je souhaitais que mon mannequin soit léger pour le déplacer facilement d’une pièce à l’autre de mon appartement [de mon atelier couture à mon studio photo 😉 ].
Donc, j’ai commencé à bourrer le cou de papier bulles et aussi un peu au niveau des épaules.
Et j’ai glissé mon grand T à l’intérieur en essayant de bien le caler pour que ça soit à peu près dans l’axe (comme une colonne vertébrale).

Le bas du mannequin bouché et le pied de lampeJ’ai continué à remplir de papier bulles en tassant bien partout (même que le lendemain j’en avais mal aux phalanges!).
Au final, j’ai utilisé mon rouleau en entier + quelques autres petits morceaux.
Pour fermer le fond du mannequin, j’ai découpé au cutter un petit cercle de même diamètre que mon tube dans un carton épais. J’ai ensuite glissé ce carton troué sous mon mannequin, j’ai tracé le contour de ses hanches sur le carton et l’ai découpé. Je l’ai finalement replacé et bien scotché.
.
.

Résultat final: un mannequin en scotch sur piedLes 2 pieds pas encore assemblésIl ne me restait plus qu’à enfiler le pied de mon mannequin sur le pied de la lampe…

Et c’était terminé!
Résultat: un superbe mannequin en scotch, sur mesure, sur pied, mobile (il tourne) et léger ! :))

Investissement: 12 € au total et quelques heures de bricolage simple.
.
.

J’ai jeté un œil rapide sur d’autres blogs où j’ai vu que certaines personnes avaient recouvert leur mannequin de feutrine épaisse, de plâtre ou encore de pages de magazines vintage. Le rendu de toutes ces options est vraiment très réussi.
Pour ma part, je verrai bien à l’usage. C’est vrai que le tissu glisse un peu sur le scotch. Mais si ça m’énerve trop, je pourrai toujours lui enfiler un long T-shirt très ajusté, sur lequel je pourrai même épingler…
Voilà. J’espère que cet article pourra vous être utile.
N’hésitez pas à me donner votre avis ou à me faire part de vos réflexions sur le sujet. 🙂

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s