Bobines de fil et canettes bien rangées, non mais!

Lors d’un week-end que j’avais décidé de dédier presque exclusivement à la couture, je me suis rendu compte que je perdais un temps précieux à chercher dans ma boîte de bobines et de canettes, la couleur de fil dont j’avais besoin. Forcément! puisque tout était en vrac! Les fils étaient donc tout emmêlés! Je n’ai pas pensé prendre une photo à ce moment-là, dommage. Disons que ça ressemblait un peu à ça, mais en couleur:

énervement fils emmêlés

Mon énervement et la colère que j’éprouvais contre moi-même ressemblaient aussi à ça!

Donc, ni une, ni deux, j’ai décidé d’agir. Hop! direction Pinterest pour trouver de l’inspiration et des astuces de rangement. Et là, les gros nuages noirs qui s’étaient amoncelés au-dessus de ma tête se sont évanouis comme par enchantement. Pouf. 🙂

J’ai donc fait un mix de quelques bonnes idées que j’ai découvertes et que j’ai adaptées à mon cas particulier, à savoir « tu te débrouilles comme tu veux mais il faut que ça rentre dans le tiroir du bureau où est posée la machine à coudre! », et aussi bien sûr au matériel dont je disposais déjà.

Voici donc les explications imagées.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

 

1e ÉTAPE:

découper le carton

.

Découper le carton aux dimensions souhaitées.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de découper plusieurs morceaux de carton de 25 x 17 cm.

.

tracer les repères

.

Puis, déterminer la valeur de l’espacement entre vos bobines et tracer les repères en conséquence.

Après avoir fait quelques essais avec mes bobines de différentes tailles, j’ai opté pour un espacement de 4 cm.  J’ai ainsi créé un quadrillage avec une bordure de 2 cm de large.

.

2e ÉTAPE:

Placer les vis

.

Visser une vis dans le carton à chaque intersection des lignes.

.

.

.

tapis de fakir

.

Sur mon petit bout de carton de 25 x 17 cm, je me retrouve donc avec 24 emplacements pour mes bobines. C’est déjà un bon début!

.

.

.

vis collées sur le support

.

Si comme moi, vous souhaitez rendre votre petit « tapis de fakir » bien solide et faire en sorte que les vis ne bougent plus, il vous faut les coller sur le support. Ce que j’ai fait avec de la colle standard et un pistolet à colle.

.

 

3e ÉTAPE:

couper les pailles

.

Couper les pailles.

Leur longueur doit être au moins égale à la hauteur des bobines + la hauteur des canettes.

Et les enfiler sur les vis.

.

.

4e ÉTAPE:

découper des petits sections de tube

.

Couper des sections de tube de 8 ou 9 mm.

.

.

.

ouvrir l'anneau de tube

.

Puis inciser ces anneaux de tube dans leur hauteur.

On obtient donc des anneaux ouverts que l’on peut placer autour des canettes, ce qui empêche le fil de se dérouler. Formidable! 🙂

.

.

.

5e ÉTAPE:

Il n’y a plus qu’à glisser les bobines, avec leurs canettes associées, sur les pailles et admirer le beau travail effectué pour pas cher du tout! 🙂

Et enfin, dans mon cas, ranger le tout dans le tiroir!

tiroir à bobines et canettes

bobines et canettes bien rangées

Et voilà, je suis fière de moi et je peux commencer ma couture sereinement!

Publicités

10 commentaires

  1. Exactement ce que je souhaitais, mais tout tout ce que j’avais vu était en bois, donc acheté, et n’aurait souvent permis de mettre que la bobine.
    Merci beaucoup.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s