Chemisier à col Mao et petites manches

Il y a quelques temps, en essayant de m’habiller correctement pour aller travailler, je me suis rendu compte que tous les vêtements pendus dans mon armoire et que j’avais achetés en boutique ou sur internet ne m’allaient finalement pas si bien que ça.

En m’observant dans le miroir, je ne me dis jamais « waouh! il est trop classe ce haut! » ou « qu’est-ce que je suis jolie dans cette robe! ». Non… En y regardant de plus près, c’est toujours trop long ou trop court, ça me fait toujours des plis sur les côtés, les pinces ne sont pas au bon endroit, etc…

Forcément, je ne ressemble absolument pas à un mannequin taillé en sablier. Moi, je ne fais que 1,60m, je n’ai pas les épaules carrées, j’ai une poitrine euh… on va dire discrète, des hanches un peu larges et un petit bedon. Je fais du 36 en haut et presque du 38 en bas 😀 . Il me faut donc rééquilibrer tout ça: mettre un peu de volume en haut et légèrement cacher celui du bas. Et malheureusement, il me parait difficile de pouvoir le faire avec les vêtements que l’industrie nous propose.

C’est pourquoi, j’ai décidé de ne plus RIEN acheter (à part du tissu bien sûr!) et de tout coudre moi-même. Ça prendra le temps qu’il faut, m’en fiche! 🙂

Donc voilà, j’ai choisi de commencer avec un chemisier à fleurs que je vous présente.

Cliquez sur les images pour mieux voir.

J’ai acheté cette cotonnade il y a au moins 2 ans chez Mondial Tissus. Je n’en avais pris qu’un seul mètre, donc j’ai eu du mal à dénicher un modèle qui me plaisait et qui entrait entièrement!

J’ai retracé le patron à ma taille. J’ai modifié la « pente » de l’épaule pour qu’au final, au niveau de l’articulation de l’épaule elle soit plus basse de 1,5 cm. Du coup, j’ai dû descendre d’autant les emmanchures.

J’ai cousu à la machine à coudre mais j’ai tout surfilé à la surjeteuse, ça va beaucoup plus vite et c’est nettement plus joli.

Le modèle ne comporte ni bouton, ni zip. Il était prévu un ruban élastique de 10 cm de long au creux du dos, mais j’ai préféré intégrer dans les coutures de côté des liens à nouer.

J’ai trouvé le patron dans le magazine Tendances Couture N°1 mais vous pouvez également l’acheter en pochette sous cette référence: Simplicity 3786.

J’ai eu du mal à suivre les explications car elles ne sont pas claires du tout. La traduction est un peu étrange et j’ai l’impression qu’il manque des repères de montage par endroit. Bref, je ne conseille pas à une grande débutante. Heureusement que les explications sont plus compréhensibles dans les Tendances Couture suivants! 🙂

Cliquez sur l’image pour en voir plus

Sur les photos, c’est mon double en scotch qui porte le chemisier, donc c’est vraiment comme cela qu’il me va. Alors, qu’en dites-vous? 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s