Simplicity 1317 – Sweatshirt en velours noir orné de sequins argentés

Aujourd’hui, je vous montre le sweatshirt noir en velours que j’ai cousu en février dernier et que j’ai d’ailleurs enfilé ce matin 🙂 . Je l’ai réalisé entièrement à la surjeteuse!

C’est du velours extensible tout doux (76 % coton, 24 % polyester), trouvé chez Mondial Tissus.

Ça faisait longtemps que j’avais envie de m’en faire un dans cette matière, même si on en met partout quand on la coupe et la coud…

J’ai trouvé le modèle dans le magazine Tendances Couture n°19, mais il existe aussi en patron pochette Simplicity sous la référence 1317.

Cliquez sur l’image pour voir les détails du patron et d’autres exemples de réalisation.

Le sweat se compose d’un devant et d’un dos tout droits, de manches raglan et de bordures au col, aux poignets et en bas, coupées dans le même tissu (je n’ai pas utilisé de bord côtes).

Il a été extrêmement simple et rapide à réaliser: 

J’ai tout d’abord recopié le patron en effectuant une gradation pour obtenir la taille 36, puisque seules les tailles S (38/40), M (42/44) et L (46/48) étaient présentes.

Je n’ai malheureusement pas observé le tableau des mensurations avant de commencer, car j’avais en tête celui des magazines plus anciens qui commencent à la taille 36, alors que celui du Tendances Couture n°19 commence au 38, pour les mêmes valeurs (84 cm de tour de poitrine, 66 cm de tour de taille, 90 cm de tour de hanches et 40,5 cm de longueur dos). Finalement, en reprenant tous les magazines, je me suis rendu compte que la taille 36 avait disparu du tableau à partir du numéro 16… 😦

Dommage! puisqu’en fait, si j’avais regardé, j’aurais tracé la taille 38/40… Bon, le sweat tel que je l’ai fait me va, mais j’aurais apprécié qu’il soit légèrement plus large et que les manches soient un peu plus longues.

J’ai ensuite modifié les épaules, car les miennes sont un peu plus tombantes que le « standard ». J’ai donc abaissé l’emmanchure d’1,5 cm. Un jour j’essaierai de prendre le temps d’écrire un article à ce sujet et vous expliquer comment je procède.

Et enfin, comme je ne souhaitais pas qu’il fasse trop « je vais à ma séance de gym », j’ai cousu quelques sequins (un peu au pif), un à un, à la main, avec du fil métallique argenté. Waouh, ça brille!

Si je pouvais je porterais ce sweat tous les jours, tellement il est confortable et facile à vivre! 🙂 D’ailleurs je compte bien m’en faire un deuxième, coupé en 38/40 celui-là!

Pour celles qui galèrent avec les tensions de leur surjeteuse Lidl, voici les réglages de la mienne, pour assembler deux ou trois épaisseurs de ce tissu, ainsi qu’un exemple des coutures que l’on obtient.

Cliquez sur les images pour mieux voir…

 

Alors, il vous plaît ce sweat? Quelle version présentée sur l’image du patron pochette avez-vous envie de vous coudre? 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s